Région de Caprivi

Le nord est de la Namibie nous fait complètement changer de décor. Nous avons (enfin) la sensation d’être sur le continent africain.
Quelques kilomètres avant Rundu, des dizaines de petits villages s’alignent le long de la route contrastant énormément avec le centre et le sud de la Namibie où le vide succède à d’énormes fermes d’élevage.JPEG
Nous sommes d’autant plus surpris que tout le monde nous avait prévenu de notre rencontre éventuelle avec une faune prolifique mais personne n’avait jugé utile de préciser que nous rencontrerions aussi (et enfin !) des gens …JPEG
Après Rundu, nous entrons dans le Parc National de Caprivi qui s’étend tout au long du corridor namibien ceinturé des frontières angolaise au nord et botswanaise au sud.
Les panneaux d’indication nous préviennent : Attention aux éléphants !JPEG
Nous roulons au pas (et ne manquons pas de nous faire doubler sauvagement par des 4x4 de sud africains en quête de sensation forte) et rencontrons ainsi les animaux du parc : éléphants, kudu sans oublier les inévitables biquettes des paysans alentours.JPEG
Une ballade en bateau nous permet également d’aller saluer les hippopotames qui barbotent dans les marais affluents du fleuve Zambèze. Magique …
Précision utile pour ceux qui s’aventureraient dans la région : l’approche des campements où passer la nuit relève de la haute voltige. Le sable est l’ennemi de la moto, qu’on se le dise …

1er juillet 2013