Iringa – Dar Es Salaam …

JPEG - 521.5 ko

Notre progression depuis l’Afrique du Sud nous avait donné l’occasion de changements de paysages réguliers mais toujours à mesure de très longues distances.
Il n’en est pas de même pour les 400 kilomètres qui relient Iringa à Dar Es Salaam.
La descente des 1550 m de dénivelé qui conduisent au bord de l’océan indien commence tout d’abord par une longue vallée encadrée des montagnes d’Undzungwa, et dans laquelle souffle un vent à décorner les buffles (et, inutile de le préciser, assez frisquet). C’est donc bien cramponnés à nos guidons que nous roulons, toujours vigilants face aux camions et bus qui rivalisent d’incivilité sur cette seule route goudronnée de la région.

JPEG - 352.8 ko

Nous dévalons ensuite une longue route zigzagante et nous régalons à courber les motos entre babouins, baobabs et montagnes.
La route traverse ensuite le parc national de Mikumi et nous amène à croiser les zèbres, girafes, éléphants et antilopes qui résident dans les parages.
La découverte est tellement grandiose que nous nous offrons un 2ème tour de manège et reprenons la route dans l’autre sens.

JPEG - 628.5 ko

Une nuit de camping au milieu de la pampa plus tard, nous traversons pour la 3ème fois le parc et adressons nos adieux avec regrets à la faune locale.
Les paysages sont ensuite de plus en plus verts et luxuriants : manguiers en fleurs, bananiers et palmiers défilent entre les champs des maraîchers.

JPEG - 527.1 ko

A chaque kilomètre qui nous rapproche de la côte, la température s’adoucit et l’air se charge d’odeur de fruits et d’épices.
L’approche finale de Dar Es Salaam s’avère coriace.
Tous les camions, bus, motos, charrettes et autres engins du pays se sont donnés RV sur cet axe moyennement praticable et c’est dans la poussière et légèrement à bout de nerf que nous arrivons dans les dédales désordonnés et grouillants de cette ville fascinante.

JPEG - 434.5 ko

25 juillet 2013