Derniers jours en Afrique de l’est

Avant de passer sur la cote ouest il nous reste à vendre les motos à Nairobi.
C’est, 4 annonces Internet, 16 affichettes déposées en ville et 4 acheteurs potentiels plus tard que nous faisons affaire avec Arnaud.
La séparation avec nos bolides fut tragique, mais digne. Aucune larme n’aura été versée, ni par elles, ni par nous !

JPEG - 291.1 ko

Notre billet pour le Bénin en poche, il nous reste 5 jours à attendre avant de décoller pour la 2ème partie du voyage.
Nous décidons d’aller passer quelques jours à Kisumu, petit ville à l’est du Kenya le long du lac Victoria où les températures s’y annoncent plus clémentes qu’à la capitale.

JPEG - 510.9 ko

Pour nous y rendre, comme nous voilà redevenus piétons, il nous faut pactiser avec notre ennemi de toujours sur la route, j ai nommé : le bus. Et ce, le lendemain d’une catastrophe routière qui a fait 37 morts et bouleversé le pays …
Cette expérience nous permet de confirmer que les bus font aussi peur quand on est à l’intérieur que quand on est sur la route.

JPEG - 359.3 ko
JPEG - 356 ko

C’est donc les pieds dans l’eau et entourés de centaines d’oiseaux que nous tirons un premier bilan de notre aventure :
• Kilomètres parcourus : 12.200 et des bananes
• Nombre de pleins d’essence : 70 (pour les 2 motos)
• Chutes : 3 (le même jour et à l’arrêt - on devait entre fatigués ce jour là ...)
• Pannes : 2 crevaisons, 1 déraillage, 2 plaques d’immatriculation perdues et 1 rétro fendu
• Grosse galère : la douane namibienne …
• Gros bonheur : étape Iringa - Mikumi

5 septembre 2013