Accra – Man (Côte d’Ivoire)

Comme le timing est assez serré pour espérer arriver au Sénégal le 14 pour la fête du mouton, nous ne nous attardons guère à Accra.

JPEG - 393.8 ko

Un arrêt dans le petit village de pêcheurs de Bosue, où l’on s’offre le luxe d’un bon resto et d’un joli hôtel en bord de mer pour fêter un anniversaire et nous filons vers la frontière ivoirienne.

JPEG - 228.8 ko
JPEG - 354.7 ko

Comme à chaque fois, des p’tits malins sont là pour « faciliter » le travail des fonctionnaires moyennant quelques CFA. Rodés aux procédures, nous remplissons les dizaines de formulaires les yeux fermés et attaquons avec enthousiasme les 170km qui nous séparent d’Abidjan.
La route est somptueuse. Une nature délirante et luxuriante ne semble limitée que par le goudron pour prospérer.

JPEG - 364.5 ko

Aucune perspective ne nous est offerte sur la route du fait qu’il n’y a que peu de reliefs et que la nature obstrue les maigres horizons que nous pourrions apercevoir.
Nous longeons ensuite le bord de mer et Grand Bassam avant de déboucher au milieu des buildings d’Abidjan Plateau.

JPEG - 249.8 ko

Nous nous rendons compte assez tardivement que notre plan d’hébergement n’est plus très fiable et nous tournons, de nuit et en pleine heure de pointe entre échangeurs et autoroutes, à la recherche d’un toit … Après avoir manqué se faire renversés 10 fois, nous nous réfugions, épuisés, dans un hôtel de (pass)age des plus craspec à Adjamé, tout près du centre ville. Un toit pour sécher (car il a rincé assez sévèrement sur la route) et un lit, c’est tout ce dont nous avons besoin pour la nuit.
Au programme à Abidjan : ambassades, paperasses et démarches pour obtenir les visas guinéens et sénégalais – régalades d’attiékés (semoule de manioc) et d’alokos (bananes plantains frites) – maquis endiablés au son du coupé décalé et du zouglou.
Il nous faudra définitivement revenir pour découvrir toutes les facettes de cette ville incroyable …

JPEG - 423 ko

200km plus loin, Yamoussoukro, capitale du pays.
S’ils n’y avaient pléthore de mosquées et d’églises, on pourrait se croire dans une ancienne ville soviétique : grandes avenues de 2 x 3 voies, désertes, desservant ministères, présidence et autres institutions nationales.

JPEG - 345.4 ko

Et puis l’improbable basilique, Notre Dame de la Paix.
Souhaitée par Houphouët-Boigny au milieu des années 80, consacrée par Jean Paul II en 90, elle a été construite sur la réplique de la Basilique St Pierre de Rome, en plus grand …
Improbable et grandiose dans cette capitale de papier.

JPEG - 299.3 ko
JPEG - 333.7 ko

La plus jolie route que nous empruntons en Côte d’Ivoire est celle qui nous mène de Yamoussoucro à Man (prononcer à la française – comme il n’y a aucun panneau sur la route, il nous faut demander assez souvent notre chemin et personne ne comprend quand on demande « Man », à l’anglaise).
Caféiers, bananiers et cacaoyers bordent la petite route qui serpente joliment jusqu’aux collines qui environnent Man.

JPEG - 327.9 ko

10 octobre 2013