Casamance – Dakar Retrouvailles tant attendues

Le passage de frontière entre la Guinée Conakry et le Sénégal se déroule sans encombre. Nous avions pris le soin d’établir nos visas biométriques par Internet au préalable (nouvelle disposition en vigueur depuis juillet 2013).

JPEG - 372.9 ko

Après 410 km de route à slalomer entre les trous et les moutons, nous arrivons à Kolda où nous nous reposons de notre périple guinéen auprès de la très accueillante famille de Sow.

L’émotion (le mot est faible) nous saisit lorsque nous reprenons la route pour Ziguinchor et que nous redécouvrons la sublime région de Casamance, 5 ans après l’avoir quittée.

JPEG - 370.1 ko

Nous qui avions roulé comme des flèches depuis le Bénin pour arriver avant la Tabaski, nous apprenons qu’elle ne se déroulera que 3 jours après la date qu’on nous avait indiqué (la lecture du calendrier lunaire ne doit pas être la même partout en Afrique de l’ouest …)

JPEG - 406.9 ko
JPEG - 324.9 ko

Notre ami Djibril chez qui nous passons la fête, sacrifie, comme il se doit un beau bélier en commémoration du sacrifice d’Abraham, sous l’œil intrigué de son fils.
Chaleur (on frôle les 40o), plats savoureux, boubous, ataya (cérémonie des 3 thés) et longues discussions entre amis sous le manguier. Nous retrouvons avec bonheur tout ce qui nous avait tant manqué.

Les retrouvailles à Tenghori sont également des plus belles.

JPEG - 319.8 ko
JPEG - 385 ko
JPEG - 457.1 ko

Nous passons 2 jours à visiter amis et anciens collègues de l’Association de Développement du Yamakeuy, ainsi que les jardins potagers développés dans la zone par les membres de l’association.

JPEG - 465.7 ko
JPEG - 340 ko

Il est très difficile de repartir mais, il est sur que nous ne mettrons pas 5 ans à revenir cette fois ci !
Traversée du bac en Gambie sous une chaleur de plomb et nous passons la nuit chez des amis à Kaolack.

JPEG - 370.2 ko

Les retrouvailles sont encore au RV à Dakar.
Nous passons un super séjour accueillis par Martial, Mamis et leurs adorables filles.

JPEG - 413.9 ko

Visites, ataya, thiep bou dien (riz au poisson – plat traditionnel au Sénégal), et même baptême de la fille de notre ami Souly rythment notre séjour dakarois.

Nous reconnaissons à peine la capitale du Sénégal tant elle a changé depuis notre dernier passage : autoroute, corniche, commerces, immeubles sur plusieurs étages dans tous les quartiers … Tout semble avoir poussé de façon extraordinaire !
Même le monument de la renaissance africaine tant controversé et son style tout soviétique nous fait grande impression ...

JPEG - 101.2 ko

29 octobre 2013